• /img/uploads/2015/06/christophe.jpg
  • /img/uploads/2015/06/famille-1.jpg
  • /img/uploads/2015/06/renault_1-1.jpg
  • /img/uploads/2015/06/foin-1.jpg
  • /img/uploads/2015/06/inox-1.jpg
  • /img/uploads/2015/06/armoirie.jpg
  • /img/uploads/2015/06/barriques-1.jpg

Il était une fois, en l’an 1952, Jacques et Jeannine CHOLLET, tout juste mariés jettent leur dévolu sur une petite exploitation agricole, aux portes de Cognac, sur la commune de Boutiers St-Trojan.

Environ 10 hectares, pour 80 parcelles, mais très peu de vigne. Malgré leur jeunesse, leur courage et leurs deux chevaux de trait, Mirka & Baillard, pour travailler ces quelques lopins de terre, cela ne suffisaient pas à faire vivre la maisonnée.

Jacques, combatif, optimiste et rugbyman, allait devoir prendre des risques et investir pour développer son affaire.Un troupeau de bêtes à cornes, des porcs, et planter de la vigne.

En 1960 le premier téléphone particulier de la Commune fût installé chez les Chollet, le N°2 lui est attribué, puis le premier tracteur D30 Renault.


Les villageois étaient sceptiques, devant ces avancées technologiques et changements chez la maison CHOLLET et s’interrogeaient sur leur survie financière.


Mais très vite ces investissements s’avèrent payants. De nouvelles terres et vignes en fermage leurs sont offertes, du travail à façon proposé. Le travail lourd revenait à Jacques, l’intendance et les fourneaux à Jeannine car les années passent, et la famille s'agrandie, 8 enfants naitront de cette union.

Toujours prêt à relever un nouveau défi, en 1971, ils décident de voir grand et construisent eux-mêmes, marteau piqueur à la main, aidés de leurs enfants et amis leur propre distillerie, pour distiller pour les viticulteurs et négociants. A peine le bâtiment terminé, les premières eaux de vie sont produites.

 La distillerie du Planty était née.L’activité de négoce prend le dessus.

  • 1977. Le commerce de la Bouteille est lancé, la gamme se développe.
  • 1995. Séparation de l’activité Viticole et agricole, de celle du commerce. Les époux Chollet cèdent l’exploitation viticole à leur fils Bertrand.
  • 2008. Mes parents se retirent …

Après 20 ans au service de l’entreprise familiale, je prends la gérance de la SARL Cognac CHOLLET, ma femme à mes côtés, avec pour ambition de ne pas écrire la fin de l’histoire, mais quelques paragraphes et la transmettre à nos descendants.


Je tiens particulièrement à remercier et complimenter les fondateurs, pour l’œuvre accomplie et les valeurs qu’ils m’ont transmises.

 

Christophe CHOLLET